Accueil du site > Fête de la Mission

       Fête de la Mission

 

50 ans de présence à Madagascar !
25 ans de présence en Papouasie Nouvelle Guinée !

Il y avait foule ce Samedi 2 Juillet 2011 à Saint Jacut les Pins

Belle journée ensoleillée, tout en couleur ! L’ambiance est à la fête !

Belle occasion pour célébrer la MISSION, à l’étranger ou en France. Oui, l’Institut fait voir, encore une fois, ses accents d’internationalité.

 Qu’est-ce donc que la mission finalement ? Est-ce encore d’actualité dans ce contexte de pluralisme religieux et de respect de convictions différentes ?

 Sœur Anne CHAPELL, sscj, nous met au diapason à travers son intervention qu’elle axe sur un nouveau modèle de la mission qui serait celui de la réciprocité. A l’image de la « Visitation », dans la rencontre de l’autre différent, quelque chose advient. Vivre la mission c’est alors au nom de Jésus-Christ : vivre une présence, permettre une épiphanie et risquer une annonce, dans un partenariat avec ceux et celles à qui nous sommes envoyées pour chercher ensemble et entrer dans le mouvement de Dieu vers l’homme.

 

Ce dynamisme missionnaire, l’assemblée a pu le sentir en entendant le témoignage de Sœur Marie-Renée DELIN, l’une des trois fondatrices de la première communauté à Madagascar en 1961.

A 93 ans, elle n’a rien perdu de ce feu apostolique qui a pris au cœur de tant de jeunes malgaches. Quelle joie de compter aujourd’hui 50 sœurs malgaches ! La majorité continue la mission dans leur pays, tandis que quelques unes sont envoyées en France, au Cameroun, au Honduras ! Quelle joie pour les 5 sœurs présentes, de pouvoir entourer Sœur Marie-Renée de leurs chants pleins de reconnaissance !

 

Le vibrant témoignage de Sœur Marie-Madeleine BERTHE qui a participé à la fondation de la mission en Papouasie Nouvelle Guinée en 1986 a pointé du doigt les mystérieux rendez-vous de la Providence de Dieu avec les engagements humains. Loin des récits héroïques, elle a su mettre en valeur la vulnérabilité des premières sœurs et ce qu’il a fallu de dépassements personnels pour assumer des sentiments très humains comme celui de la peur en un contexte de luttes tribales. Aujourd’hui, 8 sœurs papoues travaillent au milieu de leur peuple en messagères d’une Bonne Nouvelle qui les habite.

 

 

Suite à cette matinée chargée de paroles suggestives, 350 personnes venues à la fête ont goûté ensemble le verre de l’amitié, puis se sont dispersées en petits groupes, cherchant quelques coins d’ombre dans le jardin, pour partager le pique-nique.

 

L’invitation aux voyages s’est prolongée dans l’après-midi grâce à différents diaporamas du Cameroun, de Madagascar, de Papouasie Nouvelle Guinée et du Honduras/Mexique ; voyages gratuits mais combien enrichissants !

Cette vitalité missionnaire est bien sûr célébrée, en fin de journée, dans une Eucharistie festive présidée par le Père Jean-Marie Vianney -prêtre malgache- en mission dans le diocèse de Vannes. Danses liturgiques et chants rythmés venant « d’ailleurs » ont souligné l’aspect universel de l’Eglise et l’internationalité de l’Institut.

   

"Envoyés par le Christ

Aux chemins de l’alliance

Devenons ses témoins !"

 

 


 

 



Se connecter Plan du site Suivre la vie du site RSS 2.0