Accueil du site > 9. Archives > Samedi 14 novembre ...

       Samedi 14 novembre ...

Clin d’œil dans le métro !

C’était samedi à 7h30 sur la ligne 11 entre Télégraphe et Chatelet.

Une information retentit tellement fort dans le couloir, qu’elle me fait sursauter : « Votre attention s’il vous plaît, par décision de la préfecture de police de Paris, les stations "Goncourt", "République", "Arts et Métiers" sont fermées, il n’y aura pas d’arrêt. »

Je me dis alors : " Il a dû se passer quelque chose de grave." Puis je repars dans mes pensées, ... mon esprit vagabonde.

A la station suivante, une affiche sur un mur attire soudain mon attention. Elle annonçait une exposition -déjà passée- sur Picasso ; et l’inscription suivante accompagnait une peinture : « Pourquoi chercher à comprendre une œuvre d’art ? est-ce que nous cherchons à comprendre le chant des oiseaux ? »



En effet, qui suis-je pour vouloir toujours tout comprendre ?



Et l’information précédemment entendue revient et revient encore, toujours aussi tonitruante : « Votre attention s’il vous plaît, ... »

Mon voisin, un jeune messieur ‘noir’ m’interpelle : « Vous avez des nouvelles des attentats ? » (...) Alors je comprends mieux pourquoi cette information maintes fois répétée. La conversation s’engage, et il m’informe sur les événements qui se sont passés hier soir au stade de France et au Bataclan. Lui non plus ne savait rien avant ce matin, c’est un ami qui l’a prévenu. Puis il me donne à voir les infos sur son smartphone.

Et il me dit : « Vous êtes religieuse ? » Souriante, je le regarde et lui répond : « Pourquoi cette question ? » Du regard il m’indique le badge accroché à mon sac à dos. En effet, il y est inscrit ‘Pèlerinage Jeunes du Morbihan – Diocèse de Vannes’. Je lui dis tout de go : « Je suis ‘trahie’ ». « Moi, je suis catholique » me dit-il. Je lui répond : « Moi aussi je suis catholique, et je fais partie d’une communauté religieuse. » Lui : « Je suis proche de la Communauté des Béatitudes et de l’Emmanuel. ». Il ajoute alors : « On peut beaucoup prier ! » J’acquiesce volontiers.

Et déjà la rame s’arrête, mon compagnon inconnu descend à la station Rambuteau. Avec un large sourire complice nous nous remercions et nous souhaitons une bonne journée.

Quel « beau clin Dieu ! » pour démarrer ma journée !

Béatrice Brocard, sscj.



Se connecter Plan du site Suivre la vie du site RSS 2.0